Alep-Les Kurdes accusent des rebelles d'utiliser des agents chimiques

le
0
    BEYROUTH/AMMAN, 8 mars (Reuters) - La milice kurde syrienne 
YPG a accusé mardi des groupes rebelles d'avoir tiré sur un 
quartier à population kurde d'Alep des munitions contenant des 
agents chimiques. 
    Dans un communiqué de leur commandement, les Unités de 
protection du peuple (YPG) affirment que des insurgés opérant à 
partir de quartiers tenus par l'opposition dans la ville ont 
pilonné le quartier de Cheikh Maksoud avec "des agents 
chimiques, vraisemblablement du phosphore, de couleur jaune", 
mardi après-midi. 
    Les tirs proviennent d'une série de brigades de l'opposition 
armée syrienne, parmi lesquelles le groupe Ahrar al Cham ou les 
groupes Levant, Lioua 13 et Nour al Dine al Zinki. 
    Le quartier visé se retrouve depuis plusieurs semaines sur 
une importante ligne de front au sein d'Alep entre l'YPG et une 
série de brigades rebelles. 
    Dimanche, une quinzaine de personnes, essentiellement des 
femmes et des enfants, ont été tuées dans le tir de dizaines de 
roquettes contre ce quartier, selon des sources kurdes. 
     
     
 
 (Souleiman al Khalidi à Amman et Tom Perry à Beyrouth; Eric 
Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant