Alep, jusqu'au bout de l'enfer

le , mis à jour à 08:02
2
Alep, jusqu'au bout de l'enfer
Alep, jusqu'au bout de l'enfer

Un déluge de fer et de feu sans précédent s'abat depuis quelques jours sur la partie rebelle d'Alep. Après plus de cinq ans de guerre en Syrie et plusieurs cessez-le-feu qui n'ont jamais été respectés, Bachar al-Assad et son allié russe ont décidé d'intensifier les bombardements aériens en utilisant des munitions extrêmement puissantes, capables de faire s'effondrer des immeubles de plusieurs étages. « On dirait que Poutine veut appliquer à Alep la méthode utilisée à Grozny, en Tchétchénie : raser la ville pour forcer la population à fuir et en prendre le contrôle. Et tant pis pour les dégâts humains », constate, impuissant, un diplomate français.

 

L'approvisionnement en eau a été coupé

La deuxième ville de Syrie est divisée en deux depuis 2012. La partie gouvernementale (1,2 million d'habitants) est relativement épargnée par les combats tandis que la partie rebelle, à l'est (250 000 habitants), est pilonnée par les avions et les hélicoptères du régime. Cet été, l'armée d'Assad — avec l'appui des Russes — est parvenue à encercler les quartiers hostiles à Damas. Le siège est désormais total malgré plusieurs tentatives des rebelles d'ouvrir le passage.

« Aucun convoi humanitaire n'a pu pénétrer à Alep depuis des semaines. Les habitants manquent de tout, de nourriture, de médicaments. Les hôpitaux sont particulièrement ciblés », s'alarme Jean-François Corty, de l'association Médecins du monde. Le bilan depuis vendredi est de 128 morts, dont une vingtaine d'enfants, et des centaines de blessés. Faute de centres de soins normalement équipés et de médecins disponibles, les amputations sont réalisées à la hâte, dans des conditions totalement insalubres. Facteur aggravant : l'approvisionnement en eau a été délibérément coupé par les raids du régime. Les rares témoignages venus d'Alep sont accablants : des familles entières parcourent la ville à la recherche de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 3 mois

    La France est complice des USA dans ce massacre puisque la coalition occidentale sponsorise les terroristes. La propagande met tout sur le dos d'Assad et de Poutine et les médias relayent.

  • M4189758 il y a 3 mois

    JPi - L’imbécillité humaine poussée à son comble.