Alcoolisme : le sevrage par l'abstinence en question

le
0
Le monde de l'alcoologie vit de grands bouleversements. La façon de prendre en charge cette maladie pourrait être remise en cause.

Décidément, les lignes bougent dans la prise en charge des alcooliques dépendants : le mouvement de fond déclenché par le baclofène (un médicament qui semble lever l'addiction chez certains) conduit nombre de spécialistes à s'interroger sur leur approche de cette maladie. C'est désormais un aspect majeur de la prise en charge de ces malades chroniques, l'abstinence définitive après le sevrage, qui est questionné. Au point que la Société française d'alcoologie en débattra lors de ses journées en mars prochain.


Il faudra probablement des années pour aboutir à des certitudes en la matière. Les premiers essais d'efficacité contrôlés du baclofène, prévus en 2012, pourraient apporter des éléments de réponse. Et peut-être étayer l'hypothèse de sous-groupes différents de malades alcoolo-dépendants, justifiant une prise en charge plus individualisée.

30 000 décès par an en France

Les estimations s'accordent sur l'ampleur de l'alcoolisme chron

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant