Alcoolisme : le baclofène va bientôt être officiellement testé 

le
0
Faute d'autorisation de mise sur le marché, ce médicament «miracle» est prescrit par les médecins à leurs risques et périls.

C'est une lueur d'espoir pour les personnes souffrant d'alcoolisme. Attendu par de nombreux malades et médecins, le premier essai clinique pour évaluer l'efficacité du baclofène (Lioresal) dans le traitement de la dépendance à l'alcool devrait débuter d'ici à quelques mois en France.

Ce médicament, mis au point par le laboratoire Novartis Pharma il y a près de quarante ans pour soulager les spasmes musculaires, ne dispose pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour soigner l'alcoolisme. Cela n'interdit pas aux médecins de le prescrire dans ce sens, mais le praticien prend alors le risque d'être poursuivi en cas de problème.

Pour le Pr Philippe Jaury, coordinateur de l'étude, cet essai clinique constitue une grande avancée. «Actuellement, beaucoup de médecins refusent encore de prescrire du baclofène pour traiter la dépendance à l'alcool, faute de preuves scientifiques sur son efficacité», constate ce médecin généraliste, enseignant à la faculté de mü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant