Alcoolisme: existe-t-il des traitements?

le
0
AVIS D'EXPERTS -Le Pr Henri-Jean Aubin, professeur à la faculté de médecine Paris-Sud et praticien hospitalier à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif, et aussi chef du service d'addictologie de l'hôpital Émile Roux à Limeil-Brévannes et vice-président de la Société française d'alcoologie, vous répond.

Malgré une perception souvent pessimiste, la prise en charge des troubles liés à l'alcool est le plus souvent couronnée de succès. Environ 50 à 60% des patients sont améliorés un an après un traitement, et un tel changement a le plus souvent une bonne stabilité sur une période de trois à cinq ans. Bien que tous nos patients soient susceptibles de s'améliorer, certains semblent avoir plus de chances de bien s'en sortir ; sans surprise, il s'agit des patients ayant les problèmes d'alcool les moins sévères, bénéficiant des traitements les plus intensifs, ayant le moins d'atteinte cognitive (attention, mémoire, raisonnement...), étant les plus confiants dans leur capacité à progresser ou exempts de troubles mentaux associés.

Psychothérapies et médicaments

Les approches psychothérapiques actuellement les plus courantes et les mieux validées sont les interventions brèves, l'entretien motivationnel et les thérapies cognitivo-comportementales. Plus rarement, des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant