Alcool: les boîtes de nuit sous surveillance

le
1
Un peu partout en France, les préfets ont été invités à sensibiliser les acteurs du monde de la nuit au problème de l'alcoçolisation massive des jeunes, notamment pour la soirée du 31 décembre.

Le problème de l'alcoolisation massive des jeunes ressurgit à l'approche des fêtes de fin d'année. Un peu partout en France, les préfets ont été invités à sensibiliser les acteurs du monde de la nuit sur leur responsabilité en matière d'organisation de soirées, notamment pour le réveillon du 31 décembre. À Marseille, Lille et Paris, la question des «événements spéciaux» a notamment été soulevée par les autorités. «Il s'agit de ces soirées où, pour arrondir leur fin de mois, des établissements festifs souvent réputés sous-louent leurs locaux et leurs bars aux bureaux des élèves de diverses écoles», explique un haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur. Or, selon lui, «les étudiants qui encadrent ces soirées n'ont pas le savoir-faire des professionnels et la fête vire parfois à la beuverie, avec tous les dangers liés à ces excès».

À Paris, le préfet de police, Michel Gaudin, a jugé bon de relancer une concertation avec les principaux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 27 déc 2011 à 14:47

    Gouverner étant prévoir...il est peut-être un peu tard?!!!...