Alcool : 49.000 morts par an en France

le
0
Même les consommations modérées augmentent le risque de mourir prématurément.

Chiffrer la consommation d'alcool est délicat. À tel point que les chercheurs du service de biostatistique de l'Institut Gustave-Roussy ont dû multiplier par 2,4 la consommation déclarée par chaque individu pour la faire correspondre avec les chiffres des ventes en 2009. Grâce à cet ajustement et de savants calculs, l'épidémiologiste Catherine Hill et ses collègues ont pu estimer que 49.000 des 535.000 décès enregistrés cette année-là étaient attribuables à l'alcool: «36.500 chez les hommes et 12.500 chez les femmes, ce qui représente respectivement 13% et 5% du total des décès», expliquent-ils dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 7 mai. Une «approximation grossière», concèdent les chercheurs, mais qui montre tout de même que l'alcool est responsable d'au moins un décès prématuré sur cinq avant 65 ans. Le risque augmentant avec la quantité ingérée quotidiennement pour at...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant