Alcatel serait proche de vendre sa branche centres d'appel

le
0

LONDRES/PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent se rapproche d'une vente de sa branche d'activités dans le secteur des centres d'appel au fonds d'investissement Permira, ont rapporté jeudi plusieurs sources proches du dossier.

Deux d'entre elles ont dit qu'une transaction était proche, tandis qu'une troisième a indiqué que, même si des discussions étaient en cours, il n'y avait aucune garantie qu'un accord serait trouvé.

Le Financial Times rapporte de son côté qu'Alcatel a conclu la vente de cette activité à Permira pour 1,5 milliard de dollars (environ un milliard d'euros), ce qui a fait bondir le titre à la Bourse de Paris.

Vers 14h15 GMT, le titre gagnait 5,21% à 2,18 euros, signant ainsi, et de très loin, la meilleure performance de l'indice CAC 40, en repli de 1,6% au même moment.

"Si le prix est confirmé c'est une très bonne opération pour Alcatel car c'est le montant avancé cet été, lorsque Alcatel était déjà en négociations avec Permira pour la vente de l'ensemble de l'activité 'Entreprise', dont fait partie la branche des centres d'appels", explique un analyste en poste à Paris.

"A ce prix c'est donc une très bonne affaire pour Alcatel, ça augmente sensiblement sa valeur et lui permet de récupérer un milliard d'euros de cash pour financer de nouveaux projets", ajoute l'analyste.

Selon le Financial Times, qui cite des sources proches du dossier, l'accord sur la vente de Genesys sera officialisé dans la semaine à venir par l'équipementier de télécommunications franco-américain.

Ni Alcatel-Lucent ni Permira n'ont souhaité faire de commentaire sur l'article du FT.

Début septembre, le Wall Street Journal indiquait que le fonds Permira avait rompu les négociations exclusives qu'il menait avec Alcatel pour le rachat de sa division Entreprises, mais resterait intéressé par Genesys.

Genesys, acquis en 2000 par Alcatel, commercialise des logiciels utilisés pour les centres d'appel et les vidéoconférences.

Victoria Howley et Stephen Mangan à Londres, Alexandre Boksenbaum-Granier et Noëlle Menella à Paris; Henri-Pierre André et Jean Décotte pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant