Alcatel plaide pour la fin des forfaits Internet illimités 

le
0
Pour construire un réseau à très haut débit en Europe, 200 milliards d'euros devront être investis.

Ben Verwaayen, directeur général d'Alcatel-Lucent: «Il faut créer un Internet à la carte.»
Ben Verwaayen, directeur général d'Alcatel-Lucent: «Il faut créer un Internet à la carte.» Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Facebook, Google et autre Netflix devraient, bientôt, devenir des clients en Europe des équipementiers de télécoms et en particulier d'Alcatel-Lucent. La raison? Au lieu d'encombrer les réseaux des opérateurs (Netflix occupe 30% du trafic Internet aux États-Unis), ils seront amenés à construire des réseaux privés, où la qualité de leur service serait garantie aux utilisateurs.

La neutralité d'Internet aura donc fait long feu. «La neutralité d'Internet est aujourd'hui en débat. Certes, le "best effort" Internet d'aujourd'hui doit être garanti dans le futur. Mais il faut créer un Internet à la carte permettant aux opérateurs de proposer des offres différenciées», explique Ben Verwaayen directeur général d'Alcatel-Lucent. Même si tous les opérateurs télécoms s'en défendent, Ben Verwaayen est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant