Alcatel-Lucent va réintégrer le CAC 40

le
0
Alcatel-Lucent
Alcatel-Lucent

(lerevenu.com) - Un an à peine après avoir été évincé du CAC 40, l'équipementier télécoms s'apprête à réintégrer l'indice phare de la Bourse de Paris. Alcatel-Lucent remplacera STMicroelectronics à compter du 23 décembre.

Alcatel-Lucent retrouve une place au soleil. Il y a un an à peine, le conseil scientifique des indices décidait d'évincer l'équipementier télécoms du CAC 40, au profit de Gemalto. Hier soir, l'aéropage d'experts a annoncé qu'Alcatel-Lucent retrouverait sa place au sein de l'indice phare de la Bourse de Paris à compter du 23 décembre prochain. C'est le fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics qui lui cédera sa place. Cette décision, fortement pressentie par la communauté financière depuis quelques semaines, est fondée sur deux critères principaux : la part du capital effectivement négociable en Bourse (le flottant) et les volumes de transactions. L'avancée de la restructuration financière d'Alcatel-Lucent a également pesé dans la balance.

Mais cet aller-retour peut surprendre. Le conseil scientifique des indices n'avait pas opéré un mouvement aussi rapide depuis 2010. Natixis avait alors été admis au sein du CAC 40 en septembre 2010 et retiré un an plus tard. Notons également que le titre Alcatel-Lucent a été retiré de l'indice alors que le cours de Bourse avoisinait 1 euro. Il y revient à un cours supérieur à 3 euros?

Le Revenu Hebdo soulignait récemment dans ses colonnes que le conseil scientifique des indices porte sans doute une part de responsabilité dans le désintérêt de nombreux Français pour la Bourse. Car les mouvements ont trop souvent été réalisés avec peu de discernement, les entrées privilégiant des actions ayant déjà beaucoup monté (Vallourec le 18 décembre 2006 à 110 euros, Air France le 18 juin 2007 à 36 euros) et les sorties des titres ayant beaucoup chuté (Dassault Systèmes le 6 août 2002 à 28 euros, Natixis le 19 septembre 2011 à 2,30 euros, Peugeot le 24 septembre 2012 à 6,45 euros). Si bien qu'une entrée dans l'indice CAC 40 est considérée par certains gérants comme le signal d'un plus-haut et qu'une sortie permettrait d'anticiper le point bas !

NYSE Euronext a également précisé que Thales intégrait le CAC Next 20, en lieu et place d'Hermès International. Dans ce même indice, STMicroelectronics remplace logiquement Alcatel-Lucent.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant