Alcatel-Lucent : un ballon d'oxygène temporaire

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Ce ballon d'oxygène consenti à l'équipementier télécom était attendu par le marché. Le montant des facilités de crédit (1,615 milliard d'euros) surprend pourtant, d'autant que le Wall Street Journal, croit savoir qu'Alcatel-Lucent aurait pu obtenir 2,1 milliards d'euros.

Les prêteurs ont néanmoins exigé un nantissement de leurs engagements par le portefeuille de propriété intellectuelle de 29.000 brevets détenus par l'équipementier. Ces facilités, dites de premier rang, seront libellées et dollars et en euros et remboursables entre trois ans et demi et six ans.

Au total, Alcatel-Lucent doit rembourser 2,7 milliards de dette d'ici à cinq ans. L'importance de cet endettement qui représente 111% des fonds propres montre la situation financière particulièrement tendue du groupe. C'et un ratio très supérieur à la moyenne (59%) de la dette nette des sociétés du CAC 40, selon des données de Reuters.

Cité dans le communiqué, le directeur général, Ben Verwaayen, a expliqué que ce financement offrait «une plus grande flexibilité pour atteindre les objectifs du programme Performance annoncé précédemment, y compris l'objectif de réduction des coûts de 1,25 milliard d'euros et la sortie ou la restructuration de contrats de services gérés et de marchés géographiques non rentables ». L'équipementier, encore en perte d'exploitation au troisième trimestre, a déjà présenté un plan de 5.500 suppressions de postes.

Tant que la concurrence se montrera aussi rude, en particulier celle de l'équipementier chinois Huawei, Alcatel-Lucent souffrira : restez à l'écart.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant