Alcatel-Lucent renonce à son objectif de marge pour 2012

le
0
ALCATEL-LUCENT RENONCE À SON OBJECTIF DE MARGE POUR 2012
ALCATEL-LUCENT RENONCE À SON OBJECTIF DE MARGE POUR 2012

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a annoncé mardi qu'il renonçait à son objectif de marge opérationnelle ajustée pour l'ensemble de 2012 au vu de ses performances sur les six premiers mois de l'exercice et "compte tenu de l'environnement macro-économique difficile".

L'équipementier télécoms avait réaffirmé fin avril son objectif de dégager en 2012 une marge d'exploitation ajustée supérieure à celle de 2011 (3,9%).

Alcatel-Lucent, qui doit publier ses résultats du deuxième trimestre le 26 juillet, a précisé dans un communiqué qu'il prévoyait pour la période du 1er avril au 30 juin un résultat opérationnel ajusté en perte d'environ 40 millions d'euros avec des revenus de plus de 3,5 milliards d'euros.

"Ces chiffres reflètent une bonne progression des ventes par rapport au premier trimestre, au niveau de toutes les régions et de toutes les divisions mais une amélioration moins bonne que prévue du mix", a-t-il précisé.

"Les actions sur les coûts demeurent toutefois importantes avec une baisse de plus de 100 millions d'euros par rapport au deuxième trimestre 2011", a en outre indiqué Alcatel-Lucent.

Le groupe donnera plus de détails sur ses objectifs annuels le 26 juillet.

Sur la base du carnet de commandes actuel, il anticipe d'ores et déjà "un second semestre plus élevé que le premier semestre".

A 09h47, le titre de l'équipementier télécoms dégringole de 13,76% pour passer sous le seuil de 1 euro, à 0,978 euro, et accuse de loin la plus forte baisse d'un CAC 40 en progression de 0,27%.

UN AVERTISSEMENT EN PARTIE ANTICIPÉ

Alcatel-Lucent recule ainsi de 18,5% depuis le début de l'année, après un plongeon de 44,6% en 2011. La capitalisation boursière du groupe s'élève à 2,3 milliards d'euros, la plus faible du CAC 40.

"Ce 'warning' devrait, évidemment, peser sur le titre aujourd'hui mais était déjà, du moins en partie, anticipé. En effet, tous les signaux du secteur pour le deuxième trimestre étaient jusqu'à présents négatifs", a commenté Natixis dans une note de recherche.

L'objectif de marge annuel avait "déjà été largement abandonné par le consensus au vu du très mauvais premier trimestre", ajoute Natixis, pour qui cet objectif pourrait toutefois encore être revu à la baisse par les analystes.

Selon un autre intermédiaire, la marge opérationnelle pour 2012 d'Alcatel-Lucent pourrait à nouveau se dégrader, pour tomber de 3% attendu par le consensus à moins de 1%.

Alcatel-Lucent avait fait état fin avril d'une forte dégradation de sa rentabilité au premier trimestre, pénalisé par le ralentissement de la demande des opérateurs télécoms en Europe et aux Etats-Unis.

Sa marge d'exploitation ajustée s'est établie pour les trois premiers mois de 2012 à -6,9% contre +0,1% au premier trimestre de 2011.

Le secteur des équipements de réseaux a bénéficié d'une forte reprise en 2011, les opérateurs téléphoniques s'efforçant d'étoffer leurs réseaux afin de répondre à une hausse du trafic alimentée par l'essor des smartphones et des tablettes.

Mais le dernier trimestre de l'an dernier a été marqué par le regain d'inquiétude pour la croissance mondiale et par une plus grande prudence des opérateurs dans leurs investissements, un comportement qui s'est poursuivi au premier trimestre de 2012.

Le groupe, qui s'est donné pour objectif de réaliser 500 millions d'euros d'économies supplémentaires en 2012, avait annoncé 100 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes sur les trois premiers mois de l'année.

Benjamin Mallet et Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant