Alcatel-Lucent réduit ses pertes et cède une filiale à un groupe chinois

le
0
Alcatel-Lucent réduit ses pertes et cède une filiale à un groupe chinois
Alcatel-Lucent réduit ses pertes et cède une filiale à un groupe chinois

Alcatel-Lucent, qui a réduit ses pertes et stabilisé son activité en 2013, a annoncé jeudi la vente d'une filiale employant 1.400 personnes en France à un groupe chinois, non sans susciter des inquiétudes chez les syndicats.Durant l'exercice 2013, l'équipementier en télécommunications a essuyé une perte nette de 1,3 milliard d'euros en 2013, contre plus de 2 milliards en 2012.L'année écoulée a notamment été marquée "par 548 millions d'euros de perte nette de valeur sur actifs, essentiellement au deuxième trimestre", mais également par les charges de restructuration et les intérêts de la dette, explique Alcatel-Lucent dans un communiqué.Alcatel-Lucent a par ailleurs vu ses ventes annuelles se stabiliser à 14,4 milliards, à taux de change constant.Cependant, au cours de l'exercice, le groupe a amélioré de plus d'un demi-milliard d'euros son bénéfice d'exploitation (hors éléments exceptionnels), reflétant une amélioration de ses performances financières.Le directeur général, Michel Combes, a souligné lors d'une conférence téléphonique le "succès du repositionnement" opéré par l'équipementier dans le cadre de son plan de recentrage baptisé "Shift".Ce plan vise à transformer le groupe, qui a déjà subi de multiples restructurations ces dernières années, en spécialiste de l'IP (services liés à internet) et du Cloud (informatique dématérialisée), ainsi que de l'accès ultra haut-débit fixe et mobile.Cours à la hausse à la Bourse de ParisLes performances du groupe ont été bien accueillies par les marchés financiers et le cours du groupe évoluait en hausse de près de 9% à 3,3 euros vers 10H00 à la Bourse de Paris."Alcatel-Lucent a fait de réels progrès dans la réalisation des objectifs de son plan Shift", assurent les analystes de la banque Citi qui estiment que "les marges et le flux de trésorerie solides devraient compenser les ventes plus décevantes" au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant