Alcatel-Lucent obtient 1,6 milliard de facilités de crédit

le
1
ALCATEL-LUCENT OBTIENT 1,6 MILLIARD D'EUROS DE FACILITÉS DE CRÉDIT
ALCATEL-LUCENT OBTIENT 1,6 MILLIARD D'EUROS DE FACILITÉS DE CRÉDIT

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a annoncé vendredi un accord d'engagements avec Crédit suisse et Goldman Sachs Bank USA portant sur des facilités de crédit de premier rang garanties d'un montant global de 1,615 milliard d'euros.

L'équipementier télécoms a précisé dans un communiqué que les facilités envisagées pour le refinancement de sa dette devraient être libellées en dollars américains et en euros et qu'elles présenteraient des échéances comprises entre trois ans et demi et six ans, l'objectif étant de clôturer l'opération en janvier 2013.

Les facilités devraient entre autres être garanties par le portefeuille de propriété intellectuelle d'Alcatel-Lucent, qui détient près de 29.000 brevets.

Dans les documents fournis aux prêteurs, le groupe précise en outre qu'il vise pour 2015 une marge brute estimée entre 35% et 37% et une marge opérationnelle ajustée entre 6% et 9%.

Alcatel-Lucent a souligné que l'opération lui permettait "de gérer et d'adapter ses activités aux marchés actuels".

"Le montant obtenu grâce à ce nouveau financement sera utilisé pour rééchelonner nos engagements sur les prochaines années", a déclaré son directeur général, Ben Verwaayen, cité dans le communiqué.

Ce financement offre "une plus grande flexibilité pour atteindre les objectifs du programme Performance annoncé précédemment, y compris l'objectif de réduction des coûts de 1,25 milliard d'euros et la sortie ou la restructuration de contrats de services gérés et de marchés géographiques non rentables", a-t-il ajouté.

"Nous allons profiter de la flexibilité résultant de ce nouveau financement pour étudier activement toutes les options qui pourraient conduire à consolider durablement notre rentabilité, renforcer notre positionnement stratégique et améliorer notre bilan financier."

L'équipementier télécoms, dont la consommation de trésorerie inquiète le marché, a enregistré une nouvelle perte d'exploitation au troisième trimestre et annoncé cet été la suppression de près de 5.500 postes.

Selon des données Reuters, Alcatel-Lucent doit faire face au remboursement d'environ 2,7 milliards d'euros de dette au cours des cinq prochaines années et affiche un ratio de dette à long terme sur ses fonds propres de 111%, contre 59% en moyenne pour le CAC 40.

Le groupe avait fait savoir en novembre que, pour renforcer son bilan, il réfléchissait à plusieurs options, comme des ventes d'actifs ou le recours à des instruments financiers adossés à des actifs.

L'action Alcatel-Lucent a clôturé jeudi sur un cours de 0,853 euro, accusant une baisse de 29,3% depuis le début de l'année après un plongeon de 44,6% en 2011, pour une capitalisation boursière proche de 2 milliards.

Benjamin Mallet et Leila Abboud, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le vendredi 14 déc 2012 à 08:57

    Et oui, Alcatel semble avoir des brevets qui intéressent Goldman Sachs, après avoir massacré la valeur en bourse, goldman veut se payer des brevets au rabais, mais chut, c'est goldman....