Alcatel-Lucent : le gouvernement se mobilise pour les emplois menacés

le
7
Alcatel-Lucent : le gouvernement se mobilise pour les emplois menacés
Alcatel-Lucent : le gouvernement se mobilise pour les emplois menacés

La ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, appelle les opérateurs télécoms français à faire preuve de patriotisme à l'égard d'Alcatel-Lucent. Mardi, l'équipementier français, qui traverse de grandes difficultés, a annoncé la suppression de 10 000 emplois nets dans le monde, dont 900 en France. Sur ce point, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a d'ailleurs exigé que la direction revoie son plan social.

En marge d'un colloque à Bercy, Fleur Pellerin a appelé mercredi les opérateurs télécoms à accorder des contrats à l'équipementier. Orange, SFR, Bouygues et Free sont vivement encouragés «à avoir un comportement vertueux et patriote et à faire appel à Alcatel-Lucent» notamment lors des «grands appels d'offres liés à la 4G» a lancé la ministre de l'Economie numérique, donnant aussi bons et mauvais points. «Seul Orange joue le jeu et est un partenaire historique d'Alcatel-Lucent». Contrairement à SFR, qui «utilise faiblement» l'équipementier, et Free et Bouygues qui «n'ont rien d'Alcatel-Lucent dans le mobile» a-t-elle déploré.

Concernant le plan social qui va concerner 900 salariés français, Fleur Pellerin souhaite «que le dialogue social qui s'ouvre avec les partenaires sociaux puisse aboutir à une diminution du nombre d'emploi supprimés en France». «Les salariés ne doivent pas être la variable d'ajustement» a-t-elle lancé. La veille, son ministre de tutelle, Arnaud Montebourg avait déclaré devant l'Assemblée nationale avoir «demandé à la direction d'Alcatel-Lucent de reformater à la baisse le plan social», qu'il juge «excessif».

Ayrault exige que la direction revoie son plan social

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a montré lui aussi les muscles et menacé. «Je veux que le projet de la direction d'Alcatel soit revu» a-t-il affirmé mercredi matin sur Europe 1. «On demande qu'il y ait une négociation pour sauver le maximum d'emplois, le maximum de sites. S'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • desaix le mercredi 9 oct 2013 à 18:00

    Feraient mieux de s'occuper des 5000 créations qui sont étrangement éludées de l'article et obtenir pourquoi pas un solde positif...

  • dcabon le mercredi 9 oct 2013 à 17:48

    hélas, toujours les mêmes antiennes patriotiques. La seule nouveauté, c'est que ce n'est plus le bouffon de service qui s'y colle ... Comme l'écrit dgui2, ce type d'incitation est illégal. Et quand bien même serait-il légal, on viendra pleurer si Orange licencie à son tour, car il n'a pas bénéficié des conditions "normales" pour acheter ses équipements. Car, si ces conditions sont normales, alors il ne sert à rien de faire du patriotisme ! Retour à la case départ !

  • fquiroga le mercredi 9 oct 2013 à 17:43

    Si la politique s'en mèle.....ou comment aider Alcatel-Lucent à finir ses jours...

  • dsta le mercredi 9 oct 2013 à 17:32

    Que zéro net sa bande essaie déjà de faire leur apprentissage pour la gestion de la France, avant de formuler des oukases aux entrepreneurs ! DEHORS LES SOVIETS !

  • blackmax le mercredi 9 oct 2013 à 17:26

    Alcatel voit ses petites chances de survie disparaître par la volonté d'airo qui ne connait rien à rienAlcatel vient de recevoir le coup de grâce et va mourir ainsi que les emplois en plus grand nombre encore Je veux et j'exige ... bla bla

  • dgui2 le mercredi 9 oct 2013 à 17:24

    Mauvaise pioche, la Coréenne de service ! Faire du favoritisme au sein de l'UE est totalement illégal. Et cela vaudra certainement un procès à la France.

  • cduez1 le mercredi 9 oct 2013 à 17:17

    Le gouvernement fait preuve de démagogie. Comment peut on favoriser une entreprise dans le cadre d'appels d'offres ouverts à toutes les compagnies européennes? Et que reste-t-il de français chez Alcatel-Lucent?