Alcatel-Lucent : explications sur le plan de 5 000 départs

le
0
Le directeur général de l'équipementier en télécoms, doit s'adresser aux salariés par vidéoconférence concernant le plan de suppression de 5 000 postes dans le monde, décidé en juillet.

Cascade de réunions sur les départs chez Alcatel-Lucent. Ce 10 septembre, après la tenue d'un conseil d'administration, Ben Verwaayen, le directeur général de l'équipementier en télécoms, doit s'adresser aux salariés par vidéoconférence. Au menu, le plan de suppression de 5000 postes dans le monde, décidé en juillet, pour des effectifs de 76.000 personnes. C'est le cinquième plan social depuis la naissance du groupe, né du rachat de l'américain Lucent par le français Alcatel, le 1er décembre 2006.

«Le détail des départs par pays ne sera pas connu avant fin septembre», déplore un syndicaliste, qui ajoute: «Les grandes lignes du plan social devraient être annoncées, et peut-être des nominations dans l'équipe de direction.»

Après avoir reçu, le 6 septembre, Philippe Camus, le président du conseil d'Alcatel-Lucent, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a indiqué que l'équipementier en télécoms n'avait pas pris d'engagement sur l'emploi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant