Albin Paget veut jouer dans la cour des lunetiers de luxe

le
0
Le lunetier jurassien, qui produisait déjà des montures Inès de La Fressange et Georges Rech, mise sur une nouvelle licence avec le duo de stylistes Viktor & Rolf pour se faire une petite place face aux géants du secteur.

À l'heure où triomphe le marketing «made in France», le lunetier Albin Paget compte bien revendiquer l'origine jurassienne des 150.000 lunettes qui sortent chaque année de son usine de Morez, capitale de la lunette hexagonale. Lunettes qu'il ne vend pas sous sa marque, mais en marques distributeurs, et sous licences (Inès de La Fressange, Georges Rech...).

D'ici à quelques mois, il produira et commercialisera dans toute l'Europe une troisième marque sous licence, à la fois branchée et prestigieuse: celle du duo de stylistes Viktor & Rolf. Un beau contrat pour ce tout petit acteur. Le marché des lunettes de luxe est en effet dominé par trois géants italiens - Luxottica, Safilo et Marcolin - qui se livrent une guerre sans merci p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant