Albert II devra se confronter à sa fille naturelle présumée

le
0
En quittant le trône, le roi des Belges devient un justiciable comme les autres. Il devra donc se soumettre au test de paternité réclamé par Delphine Boël, qui affirme être sa fille.

Le monde s'apprête peut-être à accueillir un deuxième royal-baby. Mais d'une quarantaine d'années, celui-ci. Delphine Boël, 45 ans, a entamé depuis près d'un mois une procédure judiciaire auprès de la famille royale belge afin de prouver qu'elle en fait partie. Cette artiste plasticienne affirme qu'elle est la fille du roi Albert II. Sa mère est la baronne Sybille de Selys Longchamps avec qui, selon une biographie retentissante parue en 1999, le futur souverain, alors prince de Liège, avait entretenu une longue liaison dans les années 1960. Une passion dont le roi avait plus ou moins reconnu l'existence, lors de son discours de Noël, en 1999, l'année de sortie de la fameuse biographie. Il avait alors évoqué «la crise» que «son couple a traversé il y a plus de 30 ans», assurant l'a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant