Alban Selami : " J'ai vendu mes maillots dans 35 pays différents "

le
0
Alban Selami : " J'ai vendu mes maillots dans 35 pays différents "
Alban Selami : " J'ai vendu mes maillots dans 35 pays différents "

Sur son site, Alban Selami ne vend qu'une seule chose : des vêtements à l'effigie de l'aigle. Des maillots officiels, des shorts, tout ce qui a un rapport avec l'Albanie passe par Alban Football, qui livre ensuite dans le monde entier. Un marché de niche exploité par ce jeune entrepreneur passé par les États-Unis et retourné vivre dans son pays, pour y vivre le premier Euro de l'histoire.

Tu as vendu beaucoup de maillots après ce premier match de l'Euro ?
Oh oui ! La journée a été la plus animée de l'histoire de notre boutique. Nous n'avions pas autant anticipé les choses aussi intenses dès le début de l'Euro pour l'Albanie. On ne s'attendait pas à cela.

Tu vends tes maillots où, dans quels pays ?
En tout, on a vendu dans plus de 35 pays différents déjà. Notre principal pays acheteur, ce sont les États-Unis. Ensuite, il y a des maillots qui ont été expédiés vers le Canada, l'Australie, Israël, le Japon, Singapour, un peu partout en Europe... C'est infini ! Parfois, ce sont simplement des personnes qui ont un lien quelconque avec l'Albanie, par la famille lointaine ou des amis.

Comment l'idée est venue de faire un site pour vendre uniquement des maillots albanais ?
Au départ, c'était un problème purement pratique : je cherchais moi-même des maillots de l'Albanie. Il était alors très difficile de s'en procurer, surtout pour moi qui vivais alors aux États-Unis. Je suis né en Albanie, mais j'ai vécu à New-York et à Boston pendant une quinzaine d'années. Je travaillais dans une autre start-up du même genre, qui s'est arrêtée malheureusement. En cherchant des maillots et en me rendant compte de la difficulté pour les avoir, avec mon expérience, j'ai décidé de me lancer dans ce business. On a débuté en 2014.

Cette boutique, c'est une façon de défendre ton identité albanaise ou il s'agit plutôt d'une passion pour le foot qui t'incitait à te lancer ?
Hum... C'est difficile à dire. C'est probablement un mélange des deux. Il y a clairement une part de moi patriote, qui souhaitait porter les couleurs de son pays. Je savais aussi que ces deux choses-là n'allaient pas disparaître, le patriotisme et le football. Par conséquent, c'est un bon business de mélanger les deux aspects. Pour l'Albanie encore plus. Beaucoup de mes compatriotes vivent en dehors du pays, que ce soit en France, en Suisse ou aux States. Le football est l'une des seules choses qui permet d'unir les gens, à travers le monde. C'était la principale raison pour laquelle je souhaitais me lancer dans cette boutique. J'avais en plus la solution pour permettre à tout le monde de trouver des maillots.

Tu as ouvert le site au début des…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant