Alain Portes : " Notre place était en demi-finale "

le
0
Alain Portes : " Notre place était en demi-finale "
Alain Portes : " Notre place était en demi-finale "
Vendredi, l'équipe de France féminine de Handball a battu la Hongrie (26-25), à Budapest, et termine 5e de cet Euro. Si les Bleues ont atteint l'objectif qu'elles s'étaient fixées et peuvent toujours se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016, leur bilan reste mitigé entre satisfaction et regrets.

Alain Portes, sélectionneur de l'équipe de France féminine de handball :
« Moralement c'est une très belle victoire, parce qu'on est dans l'objectif. On est dans les clous pour avoir une place dans le tournoi pré-olympique, même si ça ne se passait pas bien au prochain mondial (seules les 7 premières équipes sont qualifiées pour les JO, ndlr). Ce n'est quand même pas rien. On est quand même déçus parce qu'on pense que notre place était en demi-finale. On a eu un trou dans la compétition, on le paie très cher, certains nous le font payer trop cher, je n'ai pas peur de le dire. Mais globalement on a fait un bel Euro.
Face à l'injustice que beaucoup de nations du handball avaient détecté, il fallait montrer de la dignité et ne pas s'effondrer. Ça devait être notre moteur, on avait de l'orgueil et envie de se faire plaisir ensemble, parce que c'est la fin d'un mois de vie commune avec des joies, des déceptions, une belle aventure humaine. C'est bien de finir comme ça parce que c'est la dernière impression que l'on retient souvent. »

Estelle Nze minko, demi-centre de l'équipe de France féminine de handball, élue joueuse du match :
« Ça fait plaisir (d'avoir été élue joueuse du match, ndlr). Mais c'est surtout la victoire qui compte, après, ça, c'est le petit plus. Mais globalement toute l'équipe a fait un bon match ce soir. Je suis vraiment contente de finir la compétition comme ça.
On s'est dit que ça n'allait pas être du gâteau. On s'est aussi dit qu'il fallait absolument l'avoir et que c'était important pour les deux équipes. Au final, la Hongrie et nous, on est exactement dans la même situation : deux équipes déçues de ne pas aller en demies. Deux équipes qui avaient besoin de cette cinquième place. A l'image du match, c'était serré, mais cette fois c'est nous qui l'avons emporté et c'est important.
On a quand même des regrets. Je reste persuadée qu'on a une équipe pour prétendre à autre chose que la cinquième place. Mais bon, c'est le sport. J'ai vraiment envie de retourner en club travailler. »

Camille Ayglon, arrière droite de l'équipe de France féminine de handball :
« C'était dur physiquement, mais je pense que c'était encore plus dur pour elles. Je suis contente parce que si on n'y avait pas mis les tripes et tout le mental qui nous restait, on aurait eu beaucoup de chance de le perdre. On a encore perdu des ballons faciles, ça les a relancées, alors que l'on maitrisait pas mal le match. Au final, je pense qu'il aurait vraiment fallu mettre tout ce qu'il nous reste pour aller chercher cette victoire et ça fait plaisir d'avoir trouvé les ressources pour finir sur une bonne note. En plus, c'est plein de conséquences pour la suite donc ça fait plaisir. Mais d'avoir vécu depuis 24h avec des filles qui se préparaient pour une demi-finale, ça laisse beaucoup de regrets. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant