Alain Juppé tenté par la présidence de l'UMP

le
0
L'ex-premier ministre pourrait se déclarer la semaine prochaine.

À l'UMP, ils sont quelques-uns à en caresser l'idée depuis plusieurs semaines. «La guerre entre François Fillon et Jean-François Copé va être d'une violence inouïe, déplorait un ministre au lendemain de la défaite de Nicolas Sarkozy. Tout ce qui sera fait pour l'empêcher ira dans le bon sens.» «Les Français détestent les batailles d'ego, les militants encore plus», estimait cette semaine un autre ancien membre du gouvernement qui voit une «fenêtre de tir s'ouvrir pour un troisième homme qui se placerait au-dessus.»

Ce troisième homme, dans l'esprit de tous, c'est Alain Juppé. L'ancien premier ministre de Jacques Chirac, ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, a été le principal architecte de l'UMP et son premier président de 2002 à 2004. Sans la popularité d'un François Fillon qui sort de cinq années à Matignon, sans les réseaux et le contrôle de l'UMP dont dispose le secrétaire général Jean-François Copé, le maire de Bordeaux s'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant