Alain Juppé se rêve en pacificateur de l'UMP

le
0
Le maire de Bordeaux sait qu'il a peu de chances de devenir le prochain président du parti.

Alain Juppé peut-il encore être le Casque bleu de l'UMP? Pour l'ancien ministre des Affaires étrangères, qui s'est démené jusqu'à la dernière minute pour éviter le basculement de la Syrie dans la guerre civile, jouer les pacificateurs est devenu une seconde nature. La soixantaine sereine, le maire de Bordeaux y est prêt. Il y a deux mois, au lendemain de sa défaite, Nicolas Sarkozy lui avait dit: «Fillon n'ira pas jusqu'au bout, Copé, les gens ne l'aiment pas et, finalement, ce sera toi le président du parti.» Une prédiction qui arrangeait aussi le président sortant, si jamais, un jour, il devait revenir.

Sur le papier, Alain Juppé est presqu'un candidat idéal à la survie d'un grand parti de droite. «Il a toute la légitimité, il est le fondateur de l'UMP en 2002», fait remarquer l'un de ses amis, et il offre l'assurance de ne pas être candidat à la présidentielle de 2017. Il est en effet le seul à pouvoir garantir que l'élection du président du parti n'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant