Alain Juppé : "L'UMP a plus que jamais sa raison d'être"

le
0
Alain Juppé, le 8 décembre 2013 à la mairie de Bordeaux.
Alain Juppé, le 8 décembre 2013 à la mairie de Bordeaux.

Le Point.fr : Que retenez-vous de cette année politique 2013 qui s'achève ? Alain Juppé : Je garde en mémoire les difficultés auxquelles se heurte aujourd'hui l'économie française à cause d'une politique qui va tout à fait dans le mauvais sens. Je ne suis pas le seul, ni le premier, à parler de "matraquage fiscal", mais on a l'impression d'un grand amateurisme dans la façon dont les annonces fiscales ont été faites. C'est ce qui a créé un sentiment de défiance chez tous les acteurs économiques, aussi bien les consommateurs, qui ont vu leur pouvoir d'achat entamé, que les entreprises, qui ont vu s'accumuler les prélèvements. Le résultat, c'est une croissance zéro, c'est un chômage qui ne faiblit pas et donc des perspectives très inquiétantes pour la France, dont l'image à l'étranger a été très abîmée. C'est ça qui me fait peut-être le plus mal, quand on voit cette dégradation de l'image de notre pays. Et en ce qui concerne l'UMP ? Je crois que l'UMP a plus que jamais sa raison d'être. Nous avons besoin en France d'une grande formation de la droite et du centre. Il peut y avoir, certes, d'autres formations ; il peut y avoir un parti centriste que Bayrou et Borloo essaient de créer. Mais il faut que l'UMP garde sa place en conservant aussi sa diversité, c'est-à-dire la droite et le centre. C'est pour moi extrêmement important. On ne peut évidemment pas dire que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant