Alain Juppé en appelle à Nicolas Sarkozy pour l'UMP

le
3
ALAIN JUPPÉ EN APPELLE À NICOLAS SARKOZY
ALAIN JUPPÉ EN APPELLE À NICOLAS SARKOZY

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy est désormais le seul responsable à disposer de l'autorité suffisante pour proposer une solution de sortie de crise à l'UMP, a déclaré lundi l'ancien Premier ministre Alain Juppé.

S'exprimant sur RTL, il s'est dit opposé au recours judiciaire envisagé par le camp de François Fillon contre l'élection de Jean-François Copé à la présidence du parti et n'a pas exclu qu'un nouveau vote s'impose.

Interrogé sur un éventuel appel à Nicolas Sarkozy après l'échec de la médiation qu'il a tentée de mener ce week-end entre les deux hommes, Alain Juppé a répondu : "Il apparaît clairement qu'il est le seul aujourd'hui à avoir l'autorité suffisante pour proposer éventuellement une sortie que je n'aperçois pas pour ce qui me concerne."

"Est-ce que Nicolas Sarkozy peut calmer le jeu et inciter les parties à se remettre autour de la table pour discuter d'une solution ? C'est a lui de jouer", a-t-il ajouté.

Jean-François Copé a répondu au maire de Bordeaux sur RMC et BFM TV en déclarant que Nicolas Sarkozy n'avait "absolument aucune intention de se mêler de cette élection, il l'a toujours dit avec la même constance".

Alain Juppé a encore estimé que saisir la justice pour contester la régularité de l'élection de Jean-François Copé ne ferait qu'augmenter les difficultés de l'UMP.

"Transférer cette querelle aux mains de la justice, tout à fait à l'extérieur du mouvement, c'est aggraver la cassure et augmenter les risques d'explosion", a-t-il expliqué.

S'agissant d'un nouveau vote des militants de l'UMP, il a déclaré : "Je ne pense pas exclure cette hypothèse."

Sur Europe 1, l'ancienne ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, qui n'a pas pris parti dans la bataille entre Jean-François Copé et François Fillon, a annoncé le lancement d'une pétition pour obtenir un nouveau scrutin.

Après l'échec de la médiation d'Alain Juppé, "je crois qu'il n'y a qu'une seule solution, de revoter pour se donner enfin un chef légitime, une direction légitime", a-t-elle déclaré en annonçant l'ouverture d'un site internet "jeveuxrevoter.fr", qui trouvera son prolongement dans les réseaux sociaux.

Sur BFMTV et RMC, Jean-François Copé a estimé que l'hypothèse d'un nouveau scrutin "'n'a pas de sens".

Yann Le Guernigou, édité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 26 nov 2012 à 14:28

    Tout cousu de fil blanc.

  • M931269 le lundi 26 nov 2012 à 10:57

    Miaure 13 .....en fait c'est beaucoup plus compliqué que ça !!! ......il faur prendre position sur des votes trés litigieux .......procurations par ex ! le mieux est de REVOTER avec des régles bien précises .

  • mlaure13 le lundi 26 nov 2012 à 10:42

    MAIS ENFIN !!!...ils ne sont pas capables de recompter les bulletins de vote, sans oublier personnes...et une bonne fois pour TOUTE ???...