Alain Juppé, autres temps, autres moeurs

le , mis à jour le
2
En juin 1990, alors secrétaire général du RPR, Alain Juppé avait exclu Alain Carignon, car celui-ci avait appelé au front républicain au deuxième tour d'une cantonale partielle, à Villeurbanne dans le Rhône.
En juin 1990, alors secrétaire général du RPR, Alain Juppé avait exclu Alain Carignon, car celui-ci avait appelé au front républicain au deuxième tour d'une cantonale partielle, à Villeurbanne dans le Rhône.

Prompt à s'élever contre l'éviction de Nathalie Kosciusko-Morizet de la vice-présidence des Républicains, Alain Juppé a regretté qu'on ne laisse pas s'exprimer une voix discordante de la position qui avait été adoptée quelques jours plus tôt en bureau politique du mouvement. À deux exceptions près (NKM et Jean-Pierre Raffarin), les cadres des Républicains avaient avalisé le principe du ni-ni, ni alliance avec le FN, ni alliance avec le PS.

En juin 1990, alors secrétaire général du RPR, Alain Juppé avait exclu Alain Carignon, car celui-ci avait appelé au front républicain au deuxième tour d'une cantonale partielle, à Villeurbanne dans le Rhône. Bien que l'enjeu politique ait été très minime, le bras droit de Jacques Chirac s'était fendu d'une déclaration sans ambages : « Nous n'avons rien à voir avec le Front national et nous n'avons pas du tout l'intention de faire la courte échelle au Parti socialiste. Nous nous battons sur deux fronts. Alain Carignon a pris une position différente, il s'est mis lui-même en dehors du RPR. »

Un quart de siècle plus tard, le même Alain Juppé donne de la voix pour défendre la position exactement inverse. Certes, le contexte a changé, certes l'enjeu est différent, mais en 2015, il semble moins grave aux yeux du maire de Bordeaux d'enfreindre la solidarité et les consignes du parti qu'en 1990 quand il était le leader du mouvement... Comprenne qui voudra...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 12 mois

    Au fait...pourquoi Raffarin n'a pas été sanctionné ? Trop puissant peut être le monsieur ?

  • frk987 il y a 12 mois

    Carignon, la pompe à finance du RPR lâché par son parti alors que les coupables étaient solidairement les instances dirigeantes dudit parti : Chirac, Juppé, etc.......