Alain Juppé au secours  de la diplomatie allemande

le
0
Le ministre des Affaires étrangères a défendu lundi l'axe Paris-Berlin, malgré les différends passés sur le dossier libyen.

Oubliés les désaccords , Paris et Berlin sont de nouveau sur la même longueur d'onde à propos de la Libye. Pour Guido Westerwelle, le chef de la diplomatie allemande, le constat rassurant dressé par son homologue français, Alain Juppé, invité d'honneur de la conférence des ambassadeurs allemands, lundi à Berlin, tombait à pic. Englué dans une tempête de critiques en raison de ses prises de position contestées sur le régime de Mouammar Kadhafi, Westerwelle est un «ministre en sursis», selon les médias outre-Rhin.

«La relation franco-allemande est en pleine forme», a tenu à préciser Alain Juppé. Avant de concéder que Paris et Berlin ne «sont pas toujours spontanément d'accord sur tout». «En Libye, nous partagions le même objectif: permettre au peuple libyen de recouvrer la liberté et changer de régime. Nous n'avons pas eu la même approche pour y parvenir. Ce chapitre est clos. Nous travaillons maintenant coude à coude», a-t-il précisé, en réponse à un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant