Alain Juppé affronte le courroux russe sur la Libye 

le
0
À Moscou vendredi, le ministre a défendu la légalité des livraisons d'armes aux rebelles. » Libye : les insurgés et le régime sont en contact

Pour sa première visite bilatérale vendredi à Moscou, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères, avait un objectif ambitieux : expliquer les parachutages d'armes françaises en Libye et tenter de rapprocher les positions française et russe sur la crise syrienne.

Les entretiens entre M. Juppé et Sergueï Lavrov, son homologue russe, ont été longs - plus de deux heures - et les deux hommes se sont félicités d'une coopération qui, dix jours après la visite du premier ministre Vladimir Poutine à Paris, est solidement ancrée. La France est devenue le sixième fournisseur mondial de la Russie, avec près de 5 % de parts de marché.

Sur le plan diplomatique, c'est plus compliqué : les Russes pilotent une coalition anti-interventionniste, en entraînant la Chine, l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud et tous les autres pays émergents dans leur sillage. Un vaste club qui continue de refuser toute ingérence des puissances occidentales dans les affaires

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant