Alain Juppé accentue son avance à un an de la présidentielle

le
12
ALAIN JUPPÉ CREUSE L'ÉCART
ALAIN JUPPÉ CREUSE L'ÉCART

PARIS (Reuters) - A un an de la présidentielle, Alain Juppé creuse l'écart dans les intentions de vote pour le premier tour, y compris vis-à-vis de la présidente du Front national Marine Le Pen, selon un sondage Ifop pour Paris Match, iTELE et Sud Radio publié mardi.

L'enquête fait apparaître en outre que François Hollande ne serait pas qualifié pour le second tour, quel que soit le candidat qui portera les couleurs des Républicains.

Alain Juppé est crédité de 34% des intentions de vote, soit quatre points de plus que dans la précédente enquête réalisée en février, et même de 37% si le président du MoDem, le centriste François Bayrou, ne se présente pas.

Paris Match souligne qu'il faut remonter à François Mitterrand, un an avant sa réélection en 1987, pour retrouver un candidat à un tel niveau d'adhésion.

François Hollande tombe lui à 14% (-2 points) face au maire de Bordeaux et plafonne à 16% face aux autres candidats LR potentiels.

Chez ceux-ci, François Fillon et Bruno Le Maire gagnent tous deux trois points, à respectivement 21% et 20% des intentions de vote, et rejoignent ainsi Nicolas Sarkozy (21%).

Marine Le Pen est créditée pour sa part de 26,5% des voix face à Alain Juppé, contre 27% en février, mais reste nettement devant (27% à 28% des voix) les autres candidats LR.

Si François Hollande décidait de ne pas y aller, les candidatures alternatives ne séduiraient pas plus les Français : 16% pour Manuel Valls et 16% pour Emmanuel Macron.

Le sondage a été effectué auprès d'un échantillon représentatif de 1.876 personnes inscrites sur les listes électorales interrogées en ligne du 12 au 14 avril.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 le mercredi 20 avr 2016 à 09:26

    les sondages veulent nous manipuler les Français ne sont plus dupe

  • remymar3 le mardi 19 avr 2016 à 13:00

    A.J. l'homme qui aimait les taxes... taxes sur les billets d'avion, taxes tobin, hausse csg et crds quand premier ministre, fin plafonnement isf, par pitié restez à la retraite Monsieur, on a eu Chirac 14 ans, cela suffit

  • 72805271 le mardi 19 avr 2016 à 12:45

    En réalité, les français ne croient pas en Juppé, mais ils ne veulent plus ni Hollande ni Sarkozy.

  • michevey le mardi 19 avr 2016 à 12:42

    Il faut un candidat jeune et nouveau qui se fasse élire sur un programme réaliste et dynamique et surtout pas de compromis avec les partenaires sociaux !

  • mucius le mardi 19 avr 2016 à 12:30

    Juppé = Chirac. Continuation de la régression assurée.

  • bernm le mardi 19 avr 2016 à 12:21

    Les Francais detestent Hollande et plebiscitent son pendant a droite...

  • M6784830 le mardi 19 avr 2016 à 12:01

    Je pense que Emmanuel Macron deviendra favori, voir 2017 si j'ai raison.

  • michevey le mardi 19 avr 2016 à 12:00

    Curieux pays que la France ! Les français veulent du changement et malgré tout ils plébiscitent un candidat du passé, relativement âgé et qui de surcroît ne parle pas ou peu, et ne communique pas sur son programme ...!!!!!

  • M6784830 le mardi 19 avr 2016 à 11:59

    la gauche a tellement peur que Sarkozy revienne, donne leurs faveurs à Alain Juppé, on aura tout vu.

  • jayce003 le mardi 19 avr 2016 à 11:56

    Mon dieu. On est foutu.