Alain de Pouzilhac choisit le successeur de Christine Ockrent

le
0
Le PDG de l'Audiovisuel extérieur de la France doit décider s'il nomme un patron chapeautant l'ensemble des programmes.

Maître chez lui. Les pouvoirs publics ont donné à Alain de Pouzilhac, le PDG de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) jusqu'en septembre pour nommer le remplaçant de Christine Ockrent et jusqu'en décembre prochain pour valider la fusion juridique des différentes entités de l'AEF que sont France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya. Sorti vainqueur du bras de fer qui l'a violemment opposé à son ancienne directrice générale déléguée, et bénéficiant du support affirmé d'Alain Juppé - qui au moment de sa nomination au Quai d'Orsay vint donner une interview à France 24 -, le PDG de l'AEF a désormais les mains libres pour recomposer son équipe dirigeante.

La seule condition que l'État impose à Alain de Pouzilhac est de choisir un bras droit qui «sera du sérail», autrement dit de la haute administration et si possible de l'inspection des finances. De quoi satisfaire les services de Bercy, qui, faute d'informations claires sur les comptes, avaient diligenté, en juin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant