Alain Bokobza (Société Générale CIB) : sept idées pour une allocation réussie

le
0
(NEWSManagers.com) - Pour Alain Bokobza, stratégiste et directeur de l'allocation globale d'actifs de Société Générale CIB, s'il y a bien une erreur à ne pas commettre cette année, c'est de se détourner des actifs cycliques. Terme qu'il préfère d'ailleurs à celui " d'actifs risqués" , qui devrait selon le spécialiste inclure les obligations d'Etat?
En termes d'allocation d'actifs, Alain Bokobza préconise de suivre sept conseils, des points clés pour affronter au mieux le reste de 2010.



Privilégier une allocation dynamique



" Tout sauf du cash" , insiste Alain Bokobza. Les banques centrales des pays développés différeront autant que possible les premières hausses de taux, rappelle-t-il. Le monétaire n'apporte pas de rendement, alors que la croissance mondiale atteint les 4 %. Le directeur de l'allocation globale d'actifs de Société Générale CIB conseille donc de privilégier les actions, les obligations privées et les matières premières, plutôt que les obligations d'Etat.



Miser sur les matières premières



C'est la classe d'actif préférée du spécialiste de Société Générale CIB. " Cette classe d'actif est soutenue par une croissance mondiale forte, des craintes d'inflations grandissantes et des flux financiers importants, en constante progression" , souligne Alain Bokobza. " Je recommande une forte exposition aux matières premières, notamment le pétrole et l'or" . D'ici à 2011, le baril de pétrole devrait selon lui atteindre les 100 dollars.



Les marchés de change au c?ur d'une allocation réussie



La désynchronisation des cycles économiques et monétaires et l'intensification du risque souverain entrainant des variations sensibles des niveaux de change, " les marchés des changes sont au c?ur d'une allocationmulti-actifs réussie" , souligne Alain Bokobza. Il conseille d'adopter une stratégie à la baisse sur le yen et d'acheter un panier de devises émergentes et liées aux matières premières. Un peu par défaut, comme il l'admet, Alain Bokobza se dit positif sur le dollar.



Les actions toujours intéressantes



Pour Alain Bokobza, les actions offrent toujours un profil rendement/risque intéressant. Leur rendement devrait être de 15 % au cours des 12 prochains mois. " Il est conseillé de conserver une solide pondération sur les actions, en privilégiant les actions américaines et en renforçant l'exposition aux actions japonaises" , précise le spécialiste de l'allocation. En revanche, les marchés émergents pourraient souffrir du resserrement des politiques monétaires et de l'appréciation de certaines devises.



Revenir sur les actions américaines



Il faut revenir sur les actions américaines, qui devraient bénéficier d'un retour de la croissance et des créations d'emploi ainsi que de la fin de la crise du dollar, estime le stratège de la Société Générale. Au sein du marché actions américaines, Alain Bokobza conseille de miser sur le secteur des technologies. Le Nasdaq devrait en effet être soutenu par les perspectives d'investissement dans la technologie des entreprises américaines.



Rester en retrait des obligations



Les obligations devraient pâtir du redressement régulier de l'économie et de l'accentuation des craintes d'inflation, note Société Générale CIB. En résumé, Alain Bokobza conseille de rester à l'écart des obligations d'Etat et de privilégier les bons du Trésor américain pour leur exposition au dollar.



Jouer les devises sur les marchés émergents



Pour investir sur les marchés émergentes, Alain Bokobza préconise d'investir sur un panier de devises émergentes, plutôt que sur les actions. " Sur le court terme, les pays émergents pourraient se trouver en surchauffe. Si les taux d'intérêt continuent de monter, les devises s'apprécieront, et le momentum sur le profit des entreprises sera négatif" , explique-t-il.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant