Alain Bauer: «On punit moins mais pas mieux»

le
0
La nouvelle «peine de probation» dessinée dans le projet de réforme pénale de la ministre de la Justice fait polémique. Professeur de criminologie au Cnam, à New York et Pékin, Alain Bauer commente le projet Taubira.

LE FIGARO.- Le projet de contrainte pénale a l'air de concerner du monde...

Alain BAUER . - Si, comme cela a été indiqué oralement, cette mesure concerne toutes les condamnations pour délit de moins de cinq ans, cela représenterait 98 % des décisions avec ou sans sursis. Ce n'est pas une réformette.

La ministre ne fixe-t-elle pas le seuil très haut, parce qu'elle sait que le Parlement peut réduire la portée du dispositif?

La question du quantum n'est pas la plus importante. Le problème, c'est que depuis 1972, la politique menée a été la décriminalisation, la dépénalisation, la contraventionnalisation, les dispositifs alternatifs et le classement sans suite. Tous ces éléme...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant