Alain Afflelou s'attaque au marché de l'audition 

le
0
Les marges sont généreuses dans cette activité promise à une croissance supérieure à 8 % par an. Toutefois, les nouveaux entrants sur ce marché peinent à faire leurs preuves.

Les prothèses auditives doivent devenir «un accessoire facile à porter aux yeux des gens», comme les lunettes, affirme Alain Afflelou. Le médiatique patron du groupe auquel il a donné son nom va lancer 50 boutiques Alain Afflelou Acousticien d'ici à la fin de l'année. Il est loin d'être le premier opticien à s'attaquer aux problèmes d'audition, qui concernent plus de 5 millions de Français. Optical Center a installé des «corners» dans ses magasins, les opticiens Krys ont donné naissance au réseau de 250 magasins (environ) Entendre et Optic 2000 a engendré Audio 2000. Mais le marché français, qui compte près de 3300 points de vente, est mené par deux groupes historiquement spécialistes de l'audition.

Audika, numéro un avec 14 % de part de marché et 430 sites dans l'Hexagone, élargit son parc de 30 à 40 magasins par an, essentiellement en rachetant des boutiques isolées. Il est talonné par l'italien Amplifon. Le leader mondial des appareils auditifs (

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant