Alafandi retire son offre de reprise de Petit-Couronne

le
1
ALAFANDI RETIRE SON OFFRE DE REPRISE DE LA RAFFINERIE PETIT-COURONNE
ALAFANDI RETIRE SON OFFRE DE REPRISE DE LA RAFFINERIE PETIT-COURONNE

PARIS (Reuters) - Alafandi Petroleum Group a retiré son offre de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime), laissant la société Netoil seule en lice, a annoncé son propriétaire Petroplus.

La raffinerie de Petit-Couronne est en redressement judiciaire depuis le 25 janvier, à la suite du dépôt de bilan de sa société-mère Petroplus, basée en Suisse.

"La direction de la société PRPC (Petroplus Raffinage Petit-Couronne) indique que la société APG (Alafandi Petroleum Group) a informé les administrateurs judiciaires qu'elle retirait son offre de reprise de la raffinerie de Petit-Couronne", écrit Petroplus dans un communiqué.

"Il ne reste donc que l'offre de la société Netoil, pour examen par le tribunal de commerce à l'audience du 4 septembre", poursuit le communiqué.

Netoil, regroupe plusieurs associés dont l'homme d'affaires Roger Tamraz. Ce dernier avait déclaré à Reuters qu'il était prêt à investir 486 millions d'euros au cours des trois prochaines années dans la raffinerie et qu'il conserverait l'ensemble des 550 emplois du site.

Les raffineries françaises ont perdu 2 milliards d'euros au cours des trois dernières années, selon les industriels du secteur.

Marion Douet et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 31 aout 2012 à 11:30

    Ca vous étonne ...?!? Moi pas !