Al-Qaida, un label capable d'attirer des djihadistes

le
0
Grâce à Internet, la mouvance terroriste a élargi son recrutement et reste une menace constante.

Affaiblie après la disparition de son chef Oussama Ben Laden, al-Qaida reste un label capable d'attirer des djihadistes, plus ou moins liés aux succursales de la mouvance terroriste globale, dispersées à travers le monde.

Ajoutée aux meurtrières attaques de drones contre les leaders d'al-Qaida dans les Zones tribales afghanes, la liquidation de Ben Laden en mai 2011 au Pakistan par les unités spéciales américaines a porté un coup sévère à l'organisation centrale, préoccupée aujourd'hui par la survie de ses dirigeants, en premier lieu, Ayman al-Zawahiri, son nouveau chef.

Depuis, la menace al-Qaida s'est déplacée hors de son sanctuaire pakistano-afghan, dans la péninsule Arabique tout d'abord, en Irak voire en Syrie, ainsi qu'au Sahel et jusqu'au Nigeria où la secte Boko-Haram a perpétré plusieurs attentats, ces derniers mois.

La désintégration de l'État yéménite offre à al-Qaida dans la péninsule Arabique (Aqpa) la possibilité de renforcer ses capacités d'ac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant