Al Qaïda (Aqpa) reprend une ville dans le sud du Yémen-habitants

le
0
    ADEN, 1er février (Reuters) - Les combattants d'Al Qaïda 
dans la péninsule arabique (Aqpa), branche du mouvement sunnite 
basée au Yémen, ont repris lundi Azzan, une ville de la province 
de Chaboua, dans le sud du pays, ont annoncé des habitants. 
    Azzan, qui compte 70.000 habitants, est un centre de 
commerce important. La ville a été contrôlée par Al Qaïda 
pendant un peu plus d'une année avant que le groupe n'en soit 
éjecté en 2012 par une alliance de combattants des tribus et 
d'habitants soutenant le gouvernement central qui a depuis été 
renversé. 
    "Des dizaines de tireurs d'Al Qaïda sont arrivés aux 
premières heures de la matinée et ont installé des points de 
contrôle aux entrées de la ville et dans les rues. Ils ont 
planté leur drapeau noir sur les bâtiments publics", a déclaré 
un habitant joint par téléphone. 
    Il n'y a pas eu de résistance ni de combats, a dit cet 
habitant qui a requis l'anonymat. 
    Ces derniers mois, Aqpa a profité de la guerre civile qui 
déchire le Yémen pour tenter de se renforcer. Les combats 
opposent les Houthis chiites soutenus par l'Iran qui ont chassé 
le président Abd-Rabbou Mansour Hadi de la capitale, Sanaa, et 
les forces de la coalition arabe menées par l'Arabie saoudite, 
qui soutiennent le gouvernement qui s'est réfugié à Aden, dans 
le sud du pays. 
    Mais Aqpa a également essuyé des revers. Le mouvement, qui a 
revendiqué l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015, a 
perdu son chef et plusieurs hauts responsables dans des frappes 
de drones américains. Il est aussi en concurrence avec la 
branche récemment créée au Yémen par l'Etat islamique. 
 
 (Mohammed Moukhachaf; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant