Aker Solutions va privilégier la rentabilité sur la croissance

le
0

OSLO (Reuters) - Le groupe norvégien de services pétroliers Aker Solutions a annoncé mercredi renoncer à ses objectifs de croissance à long terme, expliquant privilégier sa rentabilité et son cours de Bourse alors que le secteur s'attend à une hausse des coûts et à une baisse de la demande.

Il envisage ainsi de vendre certaines activités qui ne génèrent que de faibles marges et de durcir ses critères en matière de choix d'investissement afin de soutenir sa rentabilité.

"La priorité donnée sur la croissance du chiffre d'affaires sera atténuée et nous prêterons davantage attention à notre bénéfice et notre cours", a dit le président exécutif, Oeyvind Eriksen. "Nous allons réduire nos investissements afin de ne pas surinvestir dans des capacités qui pourraient éroder nos marges."

Son directeur financier a précisé qu'il espérait conclure d'ici 12 mois la vente de la division de services aux champs pétroliers, mais il a ajouté que celle-ci pourrait être cédée en plusieurs fois.

"Nous évaluons différentes scissions. Nous n'avons pas fixé une date précise mais je serais surpris si ça n'était pas fait quand nous nous reverrons dans un an", a dit Leif Borge.

La marge brute d'exploitation (marge d'Ebitda) d'Aker Solutions était de 8,5% sur les neuf premiers mois de cette année, loin de celle de 11,8% enregistrée par le français Technip.

Les analystes financiers prévoient une rentabilité du capital investi de 12% environ en 2014, contre 14% en moyenne pour les concurrents du groupe.

Aker Solutions a déjà vendu le mois dernier sa filiale d'intervention sur puits pour 483 millions d'euros.

A la Bourse d'Oslo, l'action Aker Solutions a fini la journée en baisse de 0,76%, un recul comparable à celui de l'ensemble du marché norvégien.

Blazs Koranyi et Henrik Stolen; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant