Ajustement prudent du 1er acompte trimestriel de Foncière Rémusat

le
0

2015 a souligné la bonne santé financière de Foncière Rémusat. En 2016, le départ d’un des plus importants locataires de la SCPI a conduit par prudence à ajuster  le 1er acompte trimestriel à 13,62€. 

Au-delà des caractéristiques communes à toutes les SCPI,  Foncière Rémusat  (Voisin) se distingue par une culture régionale ouverte aux opportunités. Renforcée par une stratégie d’investissement sélective et prudente, cette stratégie lui a permis  de tenir sa promesse : « offrir les meilleurs rendements possibles et dans la durée ».

En 2015, Foncière Rémusat s’est à nouveau distinguée par ses bons résultats.  Elle se place au cinquième rang en terme de taux de distribution (5,87%, vs 4,85% en moyenne) ce qui lui  a valu  d’être récompensée par le magazine « Investissement Conseils de la Pyramide SCPI Commerces » pour la deuxième année consécutive.

Sa stratégie repose sur le triptyque d’une croissance raisonnée, un axe  commercial « sur mesure » (77,7% de son patrimoine) et  une géographie  toulousaine (42,4%). L’année dernière, elle a connu une légère inflexion afin d’impulser une nouvelle dynamique de croissance. Précisément, la société de gestion a dirigé ses cinq acquisitions vers d’autres régions (Dijon, Cholet, Besançon, Colombes ou Boulazac).  En parallèle, ses quatre arbitrages (1,56m€) qui ont permis de dégager de belles plus values se sont concentrés sur  Toulouse.

Sur l’activité locative, le taux d’occupation financier moyen de l’exercice s’élève à 88,9%.  Hors franchises et ventes, il atteint plutôt 93,38%, un niveau qui devrait être supérieur en 2016 «compte tenu des encaissements des loyers des nouvelles acquisitions».

Ramené à une part, le résultat de l’exercice s’élève à 53,64 € (vs 55,01 € en 2014) en raison essentiellement d’une forte diminution des provisions pour créances douteuses. Quant au dividende, il a été maintenu à 60,72 € par une ponction de 7,08 € sur le report à nouveau. Après ce prélèvement, la SCPI dispose d’un report à nouveau de 13,47€, «environ un trimestre de revenu».

Le début d’année est teinté de prudence. D’un côté,  le taux d’occupation marque un net redressement (93,85%). De l’autre, le souci concerne le départ d’un des plus gros locataires de la SCPI. Les 5000m2 de locaux d’activité (Portet sur Garonne) qu’il occupait représente en effet  près de 15% de la surface totale du patrimoine (32530 m2). De quoi mettre la pression sur Voisin qui entend  mettre « tout en œuvre pour aboutir favorablement soit à la relocation, soit à la revente de ces locaux ». En attendant, la prudence a conduit à ajuster le premier acompte trimestriel à 13,62€ (vs 14,4€ à la même période de 2015).

Sur le thème plus global de la stratégie, l’ambition est d’impulser une nouvelle dynamique de croissance et d’ouverture tout en préservant la qualité du patrimoine. L’arrivée et «l’expérience de 30 ans dans l’immobilier et la gestion de SCPI» de Jean-Christophe Antoine  sont révélatrices de cette volonté. Elle devrait notamment  se traduire « par des augmentations de capital plus régulières et plus significatives. Tout en restant raisonnée, afin de se garder de toute surchauffe en cette période d’ébullition du marché ». 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant