Airbus veut que Rolls Royce le dédommage

le
0
Le motoriste s'apprête à lancer une campagne de rappel de 40 réacteurs équipant l'A 380 dans le monde.

Le monde de l'aviation n'avait pas vu cela depuis une éternité. À l'instar d'un Toyota dans l'automobile, le motoriste aéronautique, Rolls Royce est sur le point de lancer une campagne de rappel pour remplacer une quarantaine de réacteurs défectueux qui équipent la flotte mondiale d'Airbus A380. Qantas l'a annoncé ce jeudi. Cela, près de deux semaines après qu'un moteur Rolls Royce d'un de ses superjumbo a explosé en vol. Cette campagne «inclut les appareils de Singapore Airlines et de Lufthansa », outre ceux de la compagnie australienne qui pilote une flotte de six A380.

Ce jeudi, le motoriste britannique se refusait à confirmer cette décision spectaculaire qui va lui coûter cher. Le moteur représente 25% en moyenne du prix d'un avion ; l'A 380 est vendu 320 millions d'euros, au tarif catalogue. Rolls Royce a redit que le problème venait «spécifiquement du moteur Trent 900» et que son origine avait été identifiée. Le motoriste a engagé le remplacement de 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant