Airbus - Vente d'actions Dassault plus probable en 2015

le
0

* Airbus Group veut céder ses 46% dans Dassault Aviation * Une première tranche de 10% sera vendue à des institutionnels * Conditions de marché défavorables récemment * Bonne avancée des discussions avec Dassault et l'Etat (Actualisé avec précisions) PARIS, 14 novembre (Reuters) - Airbus Group AIR.PA pourrait attendre 2015 pour bénéficier de conditions de marché plus favorables à la vente d'actions dans Dassault Aviation AVMD.PA , a déclaré vendredi Harald Wilhelm, directeur financier du groupe européen. La maison-mère d'Airbus, qui détient 46% dans le constructeur de l'avion de combat Rafale, avait indiqué début octobre réfléchir à la vente d'une première tranche de 10% à des institutions financières. "Les dernières semaines n'ont probablement pas été idéales pour placer nos titres sur le marché", a souligné Harald Wilhelm lors d'une conférence téléphonique consacrée aux résultats trimestriels d'Airbus Group. Si les conditions avaient été meilleures, la cession aurait déjà eu lieu, a-t-il indiqué. "Nous surveillons donc les prochaines fenêtres, mais il n'y en a plus beaucoup d'ici la fin de l'année", a-t-il ajouté. "Ne soyez donc pas surpris si c'est en 2015". Les discussions concernant le désengagement d'Airbus Group menées avec Dassault Aviation et l'Etat - qui détient un droit de préemption sur les titres de l'avionneur - avancent "bien", a également précisé Harald Wilhelm. Les actionnaires de Dassault Aviation ont voté le 24 septembre en faveur du rachat par le groupe de ses propres actions dans la limite de 10% du capital et pour un prix plafond de 1.200 euros par action, soit un investissement maximal de 1,2 milliard d'euros. "Leur volonté de racheter jusqu'à 10% est une très bonne nouvelle", a souligné Harald Wilhelm. "Quel message plus fort qu'une entreprise prête à racheter ses propres actions, en d'autres mots, à croire à son propre avenir ?" L'action Dassault Aviation, dont la holding de la famille Dassault détient 50,55%, cède 1,88% à 997,500 euros vers 10h00, après avoir atteint un plus haut de l'année à 1.225 euros en juillet. Le constructeur des jets Falcon affiche une capitalisation de 10,10 milliards d'euros. Son flottant n'est pour l'instant que de 3%. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant