Airbus réduit encore ses parts dans Dassault Aviation

le
0
AIRBUS CÈDE 17,5% DE DASSAULT AVIATION
AIRBUS CÈDE 17,5% DE DASSAULT AVIATION

PARIS (Reuters) - Airbus Group a annoncé mercredi la cession d'un bloc de 1,61 million d'actions qu'il détient dans Dassault Aviation, représentant environ 17,5% du capital du fabricant de l'avion Rafale.

La maison-mère de l'avionneur européen Airbus poursuit ainsi comme prévu son désengagement du groupe français après avoir déjà cédé 8% du capital en novembre dernier.

A l'époque, le spécialiste de la défense et de l'aéronautique avait d'ores et déjà annoncé son intention de céder un bloc supplémentaire au premier semestre de 2015 qu'il quantifiait alors à 10%.

"Les conditions définitives de ce placement, qui cible des investisseurs institutionnels éligibles, seront déterminées à l'issue de la construction du livre d'ordres, qui commencera le 25 mars 2015 à 08h00, heure de Paris, et devrait se terminer le 26 mars 2015 au plus tard", a précisé Airbus Group dans un communiqué.

Prévoyant dans la matinée de vendre 1,38 million d'actions, soit 15% du capital, le groupe a précisé dans une nouvelle communication en début d'après-midi son intention de porter son offre à 1,61 million de titres.

Au terme de l'opération, la participation d'Airbus Group dans Dassault Aviation, qui s'établit actuellement à 42%, devrait représenter environ 24,5%.

Vers 15h15, l'action d'Airbus Group recule de 1,64% à 59,32 euros. Suspendu de cotation, le titre Dassault Aviation affichait mardi soir un cours de clôture de 1.240 euros, valorisant ce dernier à 47,2 milliards d'euros.

Dans un communiqué distinct, le constructeur du Rafale a indiqué qu'il prévoyait de racheter dans le cadre de ce placement 5% de son capital au prix maximum de 980 euros par action comme convenu dans le cadre d'une convention signée en novembre avec Airbus Group.

L'ÉTAT N'EXERCE PAS SON DROIT DE RACHAT

L'Etat français, quant à lui, a refusé d'exercer son droit de rachat prioritaire sur les titres mis en vente.

Dassault Aviation, qui s'est félicité de l'opportunité qui lui est ainsi offerte d'élargir son flottant, a précisé qu'il avait demandé à l'opérateur boursier Euronext la suspension de la cotation de son action en vue de faciliter le bon déroulement du placement.

"Le nombre d'actions cédées pourrait être augmenté d'un nombre maximum de 0,12 million d'actions si l'option de surallocation accordée aux teneurs de livre associés par Airbus Group est exercée au plus tard le 24 avril 2015", a précisé Airbus.

Ce montant représente environ 10% des actions placées auprès des investisseurs institutionnels mais excluant celles attribuées à Dassault Aviation.

BofA Merrill Lynch, Deutsche Bank AG, London Branch, Goldman Sachs et J.P. Morgan agissent en qualité de teneurs de livre associés.

Airbus Group, qui n'a jamais été en mesure d'influer sur la stratégie de l'avionneur tricolore, avait décidé de se désengager à la suite de la réorganisation de son actionnariat et de sa gouvernance en 2013.

Selon des sources proches du dossier, les deux groupes ont pour objectif de conclure la vente de l'intégralité de la participation d'Airbus Group dans Dassault Aviation d'ici la fin 2015.

(Gwénaëlle Barzic et Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant