Airbus plus prudent sur la production de l'A380

le
0
AIRBUS PLUS PRUDENT SUR LA PRODUCTION DE L'A380
AIRBUS PLUS PRUDENT SUR LA PRODUCTION DE L'A380

PARIS (Reuters) - Le patron d'Airbus s'est montré plus prudent sur la production de l'A380, soulignant ne pas vouloir descendre en deçà du rythme de 25 unités prévu pour cette année alors qu'EADS anticipait auparavant plus de 30 appareils en 2014 et en 2015, le niveau nécessaire pour l'équilibre du programme.

S'exprimant dans un entretien aux Echos, Fabrice Brégier indique que l'objectif de vendre 25 A380 cette année reste "valide", alors même que l'avionneur affiche depuis le début de l'année un solde négatif de trois unités lié à des annulations.

"John Leahy, le directeur des ventes d'Airbus, ne m'a pas averti du contraire et l'année n'est pas finie", souligne Fabrice Brégier dans un entretien publié sur le site internet du quotidien, à trois semaines de l'ouverture du salon aéronautique de Dubai, traditionnellement riche en commandes.

Une source industrielle a déclaré récemment à Reuters qu'Airbus pourrait devoir revoir son programme A380 après la chute des commandes et n'a pas exclu de réduire la production du plus gros avion du monde en attendant une reprise économique mondiale.

Le patron d'Airbus réaffirme cependant l'objectif du groupe de livrer 25 A380 cette année, 14 appareils ayant déjà été remis à leurs clients à la fin septembre.

"Je n'ai pas l'intention de tomber en dessous de cette cadence dans les années à venir", précise Fabrice Brégier. "La question est de savoir si nous pourrions monter de manière durable à 30 appareils".

Airbus s'est fixé pour objectif de revenir en 2014 et en 2015 à un rythme supérieur à 30 unités, le niveau de 2012, afin d'atteindre l'équilibre financier du programme en 2015.

"A 25 par an, cet objectif serait plus difficile à atteindre, mais dans des proportions qui resteraient marginales", souligne Fabrice Brégier.

Un porte-parole d'Airbus a indiqué que les objectifs sur l'A380 étaient inchangés.

"PETITE BAISSE" DE CADENCE POUR L'A380

Une source syndicale a dit à Reuters que la cadence de la production de l'A380 -en principe de 2,8 unités par mois- accusait une "petite baisse" depuis une quinzaine de jours, une trentaine de personnes ayant été réaffectée à d'autres appareils, en particulier le futur long-courrier A350.

Un porte-parole d'Airbus a souligné que l'avionneur adaptait sa production chaque mois et que cette pratique, qui lui a réussi par le passé, était amenée à se produire à l'avenir.

Pénalisé par les réparations liées aux microfissures découvertes sous les ailes de plusieurs appareils début 2012, le très gros porteur européen peine à retrouver une dynamique commerciale. L'an dernier, Airbus n'avait vendu que neuf A380, largement en deçà de son objectif de 30 unités.

Quant à une version allongée de l'A380 à une capacité de près de 1.000 sièges, qui pourrait apporter une bouffée d'oxygène au très gros porteur selon les analystes, Fabrice Brégier estime qu'elle ne devrait pas devenir réalité avant 10 ou 15 ans.

Il réaffirme que l'objectif de marge opérationnelle de 10% fixé pour l'ensemble du groupe EADS en 2015 est atteignable en excluant l'A350, encore en phase de développement.

Le dernier né d'Airbus, qui a effectué son premier vol en juin, est entré dans une phase délicate avec la montée en puissance industrielle de sa principale version, l'A350-900, dont la mise en service est prévue au second semestre 2014, et le démarrage de la production de la version la plus longue, l'A350-1000.

Fabrice Brégier note qu'Airbus étudie une version allongée de l'A350-1000 pour contrer le 777X de Boeing, tout en soulignant toutefois qu'aucune décision n'a été prise.

Concernant l'A350-800, la plus petite des trois versions qui se retrouve cannibalisée par la vigueur commerciale de l'A330, le patron d'Airbus confirme que sa sortie reste prévue en 2016, mais que le groupe saura s'adapter aux exigences du marché.

Cyril Altmeyer et Tim Hepher, édité par Gilles Guillaume

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant