Airbus peut encore prendre de l'altitude

le
1
A380 et A400M au Salon de Farnborough 2014. (© Airbus Group)
A380 et A400M au Salon de Farnborough 2014. (© Airbus Group)

Airbus semble en apesanteur. Ayant gagné 15% en dix jours, l'action vient de prendre la tête du CAC 40 depuis le 1er janvier, avec une hausse de... 42% ! Elle évolue à un sommet absolu.

Il est vrai que, le 27 février, l'ex-EADS a dévoilé des performances à la fois record et supérieures aux attentes. En 2014, son résultat opérationnel a bondi de 54% à plus de 4 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires a dépassé, pour la première fois, les 60 milliards. La trésorerie nette s'est améliorée, à 9,1 milliards d'euros. Last but not least, le dividende proposé grimpe de 60%, à 1,20 euro. 

Bloc "A lire aussi"

Après ces résultats de haute volée, plusieurs défis attendent Airbus. Le premier est la montée en cadence simultanée de tous ses programmes : outre l'A400M, on retrouve l'A350, les versions remotorisées de l'A330 et de l'A320, et enfin l'A380, qui pourrait aussi être doté d'un moteur plus économe en carburant.  Le groupe doit aussi réussir l'intégration de ses activités lanceurs spatiaux avec celles d'Arianespace et de Safran tout en poursuivant son désengagement de Dassault Aviation.

Les lecteurs qui ne craignent pas les secousses à court terme peuvent tenter un pari sur l'action, qui accuse une décote de valorisation d'environ 10% sur le grand

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dominot le lundi 9 mar 2015 à 10:08

    le titre de l'article est bien pensé...