Airbus-Günter Butschek démissionne,Tom Williams nommé DG délégué

le
0

* Günter Butschek démissionne du poste de DG délégué d'Airbus * Remplacé par le responsable des programmes Tom Williams * Tom Williams remplacé dans ses fonctions par Didier Evrard (Actualisé avec citations et contexte) PARIS, 16 décembre (Reuters) - Airbus Group AIR.PA a annoncé mardi la démission du numéro deux d'Airbus Günter Butschek qui occupait depuis deux ans et demi les fonctions de directeur général délégué de l'avionneur européen. Il sera remplacé à partir du 1er janvier par Tom Williams, actuel vice-président exécutif chargé des programmes, auquel succédera le responsable du programme A350 Didier Evrard. Dans une lettre destinée au personnel, Fabrice Brégier, président exécutif d'Airbus, a rendu hommage à Günter Butschek, précisant qu'il avait "décidé de poursuivre de nouvelles opportunités à l'extérieur du groupe". Le président exécutif d'Airbus Group Tom Enders a pour sa part déclaré dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion du conseil d'administration qu'il regrettait le départ de Günter Butschek. Ancien cadre de Mercedes, il avait rejoint Airbus en mars 2011 puis avait été promu au poste de directeur général délégué en juin de l'année suivante. Il est crédité d'avoir apporté chez Airbus les techniques venues de l'industrie automobile, une tendance qui devrait se poursuivre sous la houlette du responsable des achats Klaus Richter. Cet ancien cadre de BMW reste en charge des achats pour le groupe mais est promu en même temps que Tom Williams au comité de groupe exécutif. Selon des sources du secteur, Günter Butschek n'a cependant pas réussi à s'imposer au sein du cercle restreint à la tête de l'avionneur. Une personne proche de lui a rapporté qu'il avait quitté la société de son plein gré. Günter Butschek n'était pas joignable dans l'immédiat pour un commentaire. Agé de 62 ans, Tom Williams, son successeur, est un familier du secteur de l'aéronautique qui a débuté sa carrière chez Rolls-Royce avant d'occuper des postes haut-placés chez BAE Systems BAES.L puis d'être transféré en 2000 chez Airbus, dans lequel BAE détenait une participation à l'époque. Le dirigeant, qui a commencé comme apprenti dans son Ecosse natale, a la réputation de régler les problèmes de façon ferme mais efficace et a piloté la réponse de l'avionneur aux fissures découvertes sur des composants des ailes de l'A380 en 2012. Ces nominations ont pour conséquence que le programme A350, jusque-là conduit par une équipe distincte sous la houlette du français Didier Evrard, sera fondu dans le reste d'Airbus au moment où il entre dans sa phase de production. * Le communiqué : http://bit.ly/1wCtOnC (Tim Hepher, avec Dominique Rodriguez et Gwénaëlle Barzic pour le service français, édité par)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant