Airbus Group : un cours freiné par les incertitudes

le
0
Depuis juin 2007, Marwan Lahoud est le directeur général délégué d'Airbus Group, dont il est le numéro deux.(©Airbus Group)
Depuis juin 2007, Marwan Lahoud est le directeur général délégué d'Airbus Group, dont il est le numéro deux.(©Airbus Group)

À l’image du secteur, Airbus est engagé dans une forte montée en cadence concernant la plupart de ses modèles (A350, A320neo, A400M…). Quels sont les risques liés et comment le groupe s’y prépare-t-il ?

Marwan Lahoud : Je ne vois pas cela comme un risque. C’est très positif pour la filière aéronautique. Cela démontre que les investissements consentis portent leurs fruits et qu’il ne faut surtout pas s’arrêter maintenant. Il faut préparer l’avenir, anticiper, se réorganiser pour affronter ces montées en cadence. Je dois dire que la filière aéronautique est très solidaire sur ce sujet. Les grands groupes aéronautiques suivent de très près la situation des sous-traitants en général et des PME en particulier. C’est aussi ce soutien quotidien qui participe à la gestion de la montée en cadence. Ils les aident financièrement et humainement. Le syndicat professionnel Gifas a mis en place plusieurs actions pour soutenir les PME du secteur. Cette filière est d’ailleurs montrée en exemple pour la gestion du tissu industriel.

■ Une compétitivité accrue

Le duopole mondial Airbus-Boeing sur les avions de plus de 100 places est-il menacé à court ou à moyen terme par l’offensive de nouveaux concurrents comme le chinois Co­mac et le canadien Bombardier ?

Marwan Lahoud : Nous prenons très au sérieux les nouveaux entrants, que ce

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant