Airbus Group prêt à un tête-à-tête avec BAE chez MBDA

le
0

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Le PDG d'Airbus Group AIR.PA a déclaré vendredi qu'il se satisferait tout à fait de partager le capital du constructeur de missiles MBDA avec le seul BAE Systems BAES.L après le désengagement envisagé de Finmeccanica SIFI.MI . Le consortium européen, connu pour ses missiles Meteor, Aster et Storm Shadow/SCALP, a pour principaux actionnaires Airbus Group et le britannique BAE Systems avec 37,5% chacun. L'italien Finmeccanica est prêt à vendre sa participation de 25% "au bon prix" dans les mois à venir, a annoncé vendredi son administrateur délégué Mauro Moretti. MBDA restera un actif clé pour Airbus Group, a souligné de son côté Tom Enders. "Simplifier un peu cette coentreprise à trois en ayant deux partenaires irait dans le bon sens", a-t-il dit, tout en soulignant que cette structure en trio n'avait jamais affecté la compétitivité de MBDA. Tom Enders a également dit partager l'optimisme exprimé jeudi par Ian King, le PDG de BAE Systems, également partenaire d'Airbus Group aux côtés de Finmeccanica dans le consortium Eurofighter qui commercialise l'avion de combat Typhoon. ID:nL5N10A3HQ "Nous remporterons de nouveaux contrats pour le Typhoon, j'espère d'ici la fin de l'année", a dit le patron d'Airbus Group. "La question n'est pas de savoir si ces contrats arriveront mais quand". L'Arabie Saoudite, qui avait déjà acquis 72 Typhoon en 2007, est clairement en ligne de mire, mais l'absence de nouveaux contrats pourrait remettre en question la production du Typhoon au-delà de 2018, au moment où le Rafale de Dassault Aviation AVMD.PA multiplie les succès à l'export. ID:nP6N0SH00L Dans les hélicoptères, Tom Enders a estimé que le rachat de l'américain Sikorsky par Lockheed Martin LMT.N à United Technologies UTX.N annoncé le 20 juillet ne bouleverserait pas la situation concurrentielle du marché, dominé par Airbus Helicopters dans le secteur civil. ID:nL5N0Z214W Airbus Group a également estimé pouvoir maintenir en 2016 et 2017 au moins l'équilibre financier auquel il compte enfin parvenir cette année pour le programme A380, même s'il n'atteint pas les 30 livraisons annuelles qu'il avait attachées à cet objectif. Airbus, qui devrait livrer moins de 30 A380 cette année, compte se situer aux alentours de 30 appareils en 2016 et entre 20 et 30 en 2017, a précisé le directeur financier Harald Wilhelm. Tom Enders a de son côté signalé que la nouvelle hausse de cadence de production de l'A320 qui devrait être décidée d'ici la fin de l'année devrait être "significative" et mise en oeuvre avant 2020. Airbus avait annoncé fin février qu'il porterait sa production de son monocouloir de 42 à 50 avions par mois en 2017, tout en menant des études pour monter à plus de 60 à terme. ID:nL5N0W10NK (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant