Airbus Group : la perte du contrat polonais va peser sur Airbus Helicopters

le
0
L'hélicoptère multirôle Caracal. (© I. Gaizka / AFP)
L'hélicoptère multirôle Caracal. (© I. Gaizka / AFP)

Evalué à 3,14 milliards d'euros, ce contrat représentait une bouffée d'oxygène pour la branche hélicoptères d'Airbus, plombée depuis deux ans par l'atonie du marché du pétrole et gaz offshore en raison de la baisse des cours.

Airbus Helicopters, qui revendique la première place sur le marché mondial des hélicoptères civils et la quatrième sur celui des engins militaires, opère sur un secteur traditionnellement porté par le secteur pétrolier off-shore ou les gros contrats militaires.

Le groupe n'a livré que 395 appareils et enregistré 383 commandes en 2015, contre 471 appareils livrés et 402 commandes enregistrées un an auparavant. Il emploie environ 15.000 personnes en France et en Allemagne, dont près de 9.000 à son siège de Marignane, près de Marseille.

Mais alors que son patron Guillaume Faury avait prévenu début 2016 qu'il se préparait «à une absence de commandes, ou pas de commandes significatives d'hélicoptères pour le secteur pétrole et gaz au cours des deux prochaines années», le groupe n'a pas fait le plein de contrats militaires depuis 2015, contrairement à ce qu'il espérait.

Il a finalisé cette année un seul gros contrat dans le militaire, 30 Caracal au Koweït pour plus d'un milliard d'euros, ainsi qu'un autre de moindre importance au profit de l'armée britannique pour des hélicoptères H135 destinés à la formation de pilotes.

2015 ne fut guère mieux, avec un

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant