Airbus Group fusionne avec Airbus, Tom Enders président exécutif

le
0
 (Actualisé avec détails) 
    PARIS, 30 septembre (Reuters) - Airbus Group  AIR.PA  a 
annoncé vendredi la fusion de ses structures au sein d'une 
nouvelle entité baptisée "Airbus",  confirmant des informations 
de Reuters  . 
    Airbus Group va fusionner avec Airbus Commercial Aircraft, 
sa division d'avions civils, la plus importante, au sein d'une 
nouvelle entité  baptisée "Airbus". 
    Cette opération vise à simplifier la gouvernance et à 
optimiser l'efficacité d'un groupe aéronautique et spatial doté 
d'une organisation complexe, issue de fusions successives. 
    A l'ouverture de la Bourse, le titre Airbus reculait de 
1,54% à 52,48 euros, en ligne avec le CAC 40 (-1,73%). 
    Airbus sera dirigé par Tom Enders, en tant que président 
exécutif, tandis que Fabrice Brégier deviendra "chief operating 
officer" (COO) et président d'Airbus Commercial Aircraft. Il 
sera notamment chargé de la redéfinition des opérations 
digitales - la partie essentielle du programme de transformation 
du groupe -, de la chaîne d'approvisionnement globale et de la 
qualité. 
    "La fusion entre Airbus Group et Airbus est le prélude à une 
refonte structurelle qui simplifiera la gouvernance (...) Elle 
supprimera également les duplications et améliorera la 
productivité", indique le groupe dans un communiqué. 
    L'impact d'une fusion de ces structures sur l'emploi n'est 
pas connu à ce stade. 
    Le groupe a déjà lancé en juillet un programme de 
transformation axé sur la digitalisation. "Des structures 
rationalisées et un processus décisionnel rapide sont 
indispensables au succès de la transformation digitale", a 
ajouté Tom Enders. 
    La création d'une entité unique, en débat depuis longtemps, 
avait été abandonné en raison de désaccords entre actionnaires 
et dirigeants, sur fond d'intérêts divergents entre Français et 
Allemands. 
    L''ancien groupe EADS a changé de nom et de gouvernance en 
2013-2014 et limité l'influence de ses actionnaires français et 
allemands tout en donnant plus d'indépendance à son dirigeant 
exécutif Tom Enders. 
    Airbus Group restait néanmoins pénalisé par des centres de 
décision séparés, plusieurs directeurs généraux à la tête de 
puissantes divisions, et une confusion sur la marque, la 
division qui fabrique les avions s'appelant toujours Airbus. 
    Tom Enders était un avocat de longue date d'une intégration 
renforcée. 
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant