Airbus Group : des vents moins porteurs

le
0
Airbus a annoncé une baisse de cadence sur l'A380. (© Airbus Group)
Airbus a annoncé une baisse de cadence sur l'A380. (© Airbus Group)

Réalisé en alternance avec le Bourget, l’édition 2016 du salon de Farnborough n’a pas permis d’inverser la trajectoire baissière du titre, en place depuis le sommet absolu touché à la fin 2015. Porté par le succès auprès des compagnies à bas coûts de l’A320neo, la version remotorisée de son moyen-courrier vedette, l’avionneur européen y a pourtant mené la course en tête en termes de commandes face à son grand rival, l’américain Boeing.

Mais au niveau du secteur, les prises de commandes sont tombées à un plancher depuis la crise de 2009, selon Goldman Sachs.

Une belle visibilité

Avec près de dix ans de production en carnet, les deux grands avionneurs disposent d’une belle visibilité, ce qui limite le risque de trou d’air en cas d’éventuels reports et annulations de commandes.

Reste qu’Airbus sera surtout jugé par les investisseurs sur sa capacité à livrer ses avions en temps et en heure, indicateur clé de sa rentabilité. C’est pourtant là que le bât blesse : outre les tensions sur sa chaîne de fournisseurs (Pratt & Whitney, Zodiac Aerospace), l’ex-EADS doit gérer une montée des risques sur les programmes A350, A400M et A380. Cela va obliger le groupe piloté par Tom Enders à enregistrer des provisions dans ses comptes semestriels.

Un bénéfice qu stagne

Après avoir quasi quintuplé entre 2010 et 2015, le bénéfice net va, en conséquence, stagner cette

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant