Airbus Group : accélération des cessions

le
0
Bernhard Gerwert est le président d'Airbus Defence and Space. (© Airbus Group)
Bernhard Gerwert est le président d'Airbus Defence and Space. (© Airbus Group)

Aux commandes de l’ex-EADS depuis près de quatre ans, Tom Enders met en œuvre sa politique de recentrage sur «tout ce qui vole», lancée après l’échec du rapprochement avec le britannique BAE Systems. Avec à la clé un programme de cessions d’actifs en rafales.

Une fois vendue la partie civile de l’opérateur de communication par satellite Vizada à Apax (son ancien propriétaire !) et liquidé sa part de 26,8% dans le finlandais Patria, Airbus Group projette de céder sa division d’électronique de défense. Un autre fonds, l’américain KKR, propose un milliard d’euros, soit une fois le chiffre d’affaires de l’activité. L’opération devrait être conclue dans un an.

D’autres désengagements se profilent à l’horizon. Après avoir vendu la moitié de sa participation dans Dassault Aviation l’an dernier, l’avionneur européen espère solder par étapes sur le marché ses 23,6%, valorisés 2,2 milliards d’euros au prix de marché, d’ici à la fin de l’année. Des rumeurs évoquent, en outre, une possible revente du canadien Vector Aerospace, une société de maintenance d’hélicoptères acquise en 2011.

À très court terme, cette stratégie permet à Airbus Group de récupérer de la trésorerie, qui est retournée en partie aux actionnaires. Mais elle va réduire son profil bénéficiaire et renforcer son exposition à l’aéronautique civile. À 17,8 fois le bénéfice net prévu cette année,

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant