Airbus et Boeing en pleine forme à Dubaï

le
0
Les deux constructeurs engrangent 20 milliards de dollars de contrats chacun. Grâce à l'A 320 NEO, l'avionneur européen a dominé le segment des moyen-courriers. Boeing s'est imposé dans les gros-porteurs avec son B 777.

L'heure des comptes a sonné à Dubai, où l'édition 2011 du Salon aéronautique ferme ses portes aujourd'hui. Contrairement aux craintes de certains, Dubaï 2011 aura été un millésime correct avec plus de 40 milliards de dollars de contrats (au tarif catalogue) engrangés en quatre jours par Airbus et Boeing. Un bon résultat après le feu d'artifice du Salon du Bourget en juin dernier, qui s'était soldé par quelque 100 milliards de dollars de contrats dont 72,2 milliards pour le seul Airbus.

Crise de la dette publique, menace de récession dans les pays occidentaux, suppressions d'emplois dans la banque, l'automobile... Rien ne semble affecter Airbus et Boeing, qui voient se profiler une nouvelle année record. Tout comme ATR, leader mondial des avions régionaux à hélices, qui vole de succès en succès. Grâce aux trois ATR 42-600 (de 50 places) commandés à Dubaï par la compagnie sibérienne Nord Star, le constructeur toulousain, filiale d'EADS et de Finmeccanica

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant